logo

Techniques et informations pour vos randonnées

Un ami sous son abri de survie

De la pluie, des vents forts et les températures juste au-dessus du point de congélation sont les conditions météorologiques les plus difficiles auxquelles un randonneur peut faire face. Dans ces conditions, l'hypothermie et la congélation (si le thermomètre descend par la suite en dessous de 0 ° C ) sont une réelle menace. Heureusement, les maladies liées à ces conditions sont beaucoup plus faciles à prévenir qu'à guérir. Voici quelques conseils utiles pour les randonneurs qui souhaiteraient s'aventurer dans des environnements aussi hostiles :

prevision de la meteo et nourriture

1. Prévisions : vérifiez toujours les prévisions avant de commencer. L'adaptation est beaucoup plus facile si vous savez ce qui se passe. C'est une habitude à prendre absolument avant chacune de vos randonnées afin de vous équiper en conséquence (type de couteau, bâche, vêtements).

2. Vêtements appropriés : si vous faites de la randonnée dans ces conditions il ne s'agit pas de rester 100% sec (ce qui est presque impossible), mais maintenir un niveau raisonnable d’humidité et de chaleur. Pour maintenir la chaleur dans votre corps je vous conseille un sous vêtement en laine, ceux de la marque Woolpower sont particulièrement efficaces.

3. Évitez la transpiration: Cependant faites attention, votre survêtement et/ou le sur-exercice peut entraîner une transpiration excessive, ce qui peut donner lieu à une diminution de la température corporelle. Surveillez-vous constamment et retirez ou ajoutez des couches en conséquence.

4. Faites attention aux extrémités : votre tête, vos mains et vos pieds constituent le système d'alerte initial du corps dans des conditions froides. Pour les voyages dans des environnements froids et humides, je prends un Bonnet en molleton, des gants de laine minces, des mitaines MLD eVent Rain et des chaussettes merino liner. Je porte également une troisième paire de chaussettes en laine épaisses (toujours sèche).

vetements et equipement indispensables

5. Des pauses courtes : Plus vous vous arrêtez longtemps, plus vous aurez froid. Lorsque le temps devient désagréable, prenez de très courtes pauses et faites en le moins possible. Si pour quelque raison que ce soit, vous devez prendre une pause plus longue, mettez vous une ou plusieurs couches de vêtements supplémentaires jusqu’au moment de reprendre votre avancée.

6. Alimentation et eau : pendant la journée, mangez des collations à intervalles réguliers. Avant d'aller au lit, votre repas du soir devra contenir en priorité des graisses et les protéines, celles-ci sont traitées plus lentement par votre système digestif. Gardez une barre de chocolat dans votre sac de couchage, au cas où vous vous réveilliez au milieu de la nuit en ayant froid et faim.

Dans des conditions de froideur et d’humidité, les randonneurs oublient souvent de prendre suffisamment d'eau. Grosse erreur. Si vous êtes déshydraté, vous êtes encore plus exposé à l'hypothermie.

7. Pack Liner : Utilisez un sac poubelle que vous installerez à l’intérieur de votre sac. En effet ca n’a pas beaucoup de sens de faire tous ces efforts pour rester sec durant la journée et arriver à la fin de la journée le sac mouillé.

8. Prévoyez votre matériel en conséquence : Dans ce type d’environnements vos matériaux peuvent vite se dégrader s’ils ne sont pas adaptés. Ainsi privilégiez les couteaux de type anti oxydation comme le bear grylls ultimate par exemple. N’oubliez pas votre bâche qui doit également être étanche. Prévoyez aussi un vêtement près du corps en laine de type Woolpower afin de rester à bonne température.

Ce sera tout pour cet article. Nous espérons vous avoir appris des choses n’hésitez pas à nous faire vos retours !